Carnet de route

Un jeune cafiste à 5300 m

Le 19/10/2015 par Pichon Alain

Et oui, je suis un jeune cafiste du Mans bien que j'ai eu 70 ans cette année. Et lors de mon 1er trek au Pérou, j'ai pu gravir le Diablo Mudo lors du 9ème jour du tour de la Cordillère Huayhuash. Ce ne fut pas facile car à cette altitude, le souffle est très court.

Après un lever à 2h, la marche d'approche dans les éboulis fut très compliquée; notre guide Jimmy était indispensable. Puis au lever du jour, nous avons abordé la zone rocheuse où la glissade était interdite. Et enfin, nous avons mis les crampons pour attaquer une pente de 40°, parfois 50° en neige très dure avec ses pénitents synonymes de toute ascension dans les Andes.  Nous n'avons pas appliqué la technique habituelle que nous appliquons en France, celle des virages qui permet de grignoter la pente, mais là ce fut du "bille en tête", plein pot dans la pente. Le coeur s'emballait et nous avons fait de nombreuses pauses. Mais ce mont se mérite, il a fallu redescendre une fois en marche arrière, une fois sur demi-cabestan et la dernière fois sur lunule; il a fallu éviter les crevasses bien gelées et pleines de stalactiques... Et enfin, on a abordé la pente finale; j'avais l'impression de ramper: ma main droite sur le piolet et ma main gauche accrochée à un pénitent, c'est alors seulement que j'essayais de lever une jambe. Que la marche était haute!

Et puis, ce fut vers 10 h la récompense. Le sommet du Yerupaga (6350 m) était dans les nuages mais nous avons pu voir beaucoup de sommets environnants et même quelques monts de la Cordillère Blanche. Il a fallu penser à la descente par un autre passage moins enneigé, mais dans une vallée interminable et c'est après environ 12 h de marche que nous avons retrouvé la tente.

Alain.







CLUB ALPIN FRANCAIS LE MANS
POLE ASSOCIATIF COLUCHE
ALLEE CLAUDE DEBUSSY
72100  LE MANS
Activités du club